Visites et contrat de ruralité pour le Sous-Préfet et le Président du Conseil Départemental

Publié le 28 septembre 2017 | Une

La médiathèque de Saint-Laurent en constante évolution : un outil culturel phare pour le territoire Ouest Limousin qu’ont visité les élus à l’occasion de la signature du contrat de ruralité.

Bénédicte Martin, Sous-Préfet de Rochechouart, Jean-Claude Leblois, Président du Conseil Départemental de la Haute-Vienne, Christophe Gérouard, Président de la Communauté de Communes Ouest Limousin ainsi que six communes chargées de la maîtrise d’ouvrage de certaines actions (Cussac, La Chapelle-Montbrandeix, Maisonnais-sur-Tardoire, d’Oradour-sur-Vayres, Saint-Auvent et de Saint-Laurent-sur-Gorre) ont signé le contrat de ruralité de la Communauté de Communes Ouest Limousin le jeudi 21 septembre à Cussac.

Les contrats de ruralité, lancés par le Comité Interministériel aux Ruralités du 20 Mai 2016, traduisent la volonté de soutenir la vitalité des territoires ruraux dans une approche collaborative et globale. Avec ce contrat de ruralité, la Communauté de Communes et l’État, mais aussi le Département et les communes avec l’appui de la Fédération de la Châtaigneraie Limousine, ont construit un véritable projet de territoire. À partir d’un diagnostic partagé de la situation du territoire, ils ont défini une stratégie globale à moyen terme (sur les 4 années à venir) et sur lesquelles le contrat court.

La Communauté de Communes Ouest Limousin est le neuvième et dernier territoire de la Haute-Vienne avec lequel l’État signe un contrat de ruralité. Le territoire rassemble désormais 16 communes (dont 5 qui comptent plus de 1000 habitants) pour 11 522 habitants, depuis la fusion des Feuillardiers et de la Vallée de la Gorre, au 1er janvier 2017.

Le territoire fait l’objet d’un solde migratoire positif : il est très attractif puisqu’il dispose notamment d’un cadre de vie préservé et de nombreux services. D’un point de vue touristique, la Communauté de Communes se caractérise par un patrimoine naturel riche et diversifié au sein du Parc Naturel Régional « Périgord Limousin » : c’est la deuxième capacité d’hébergement départementale après l’agglomération de Limoges.

Les 6 volets du contrat de ruralité

La stratégie qui préside au contrat de ruralité vise à réduire les faiblesses du territoire en cohérence avec les six axes prioritaires d’action.

L’accès aux services publics et marchands ainsi qu’aux soins

La Communauté de Communes se dotera de deux Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP) constituées en réseau par les professionnels ainsi que d’une maison médicale, ceci afin de pallier un manque de professionnels de santé sur le territoire.

De plus, la Communauté de Communes continuera à qualifier les services à l’enfance et petite enfance par la rénovation et modernisation de ses équipements afin que ses jeunes habitants bénéficient de conditions d’accueil optimales.

L’attractivité du territoire

Afin de maintenir un solde migratoire positif, la Communauté de Communes s’engage dans l’aménagement numérique de son territoire par un raccordement à la fibre jusqu’à l’abonné et des montées en débit, en partenariat avec le syndicat Dorsal ; elle prévoit aussi l’aménagement de hot-spots wifi gratuits dans chaque bourg centre.

Elle engage également un programme d’accueil d’entreprises par la création de cellules de location sur son parc immobilier existant d’entreprises.

Enfin, le tourisme étant un volet économique de poids, elle s’implique avec ses communes au sein de programmes de valorisation et restauration de ses sites patrimoniaux, culturels et naturels afin de les ouvrir à la visite et renforcer le territoire en tant que destination touristique.

La revitalisation des bourgs centres

Afin d’accroître l’attractivité et l’accessibilité des bourgs centres du territoire, la communauté de communes prévoit la mise en oeuvre d’un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, document d’urbanisme suscitant de nouvelles solidarités entre communes. Des interventions pour la revitalisation de centre bourgs seront également planifiées par certaines communes.

Les mobilités locales et l’accessibilité du territoire

En tant qu’acteur de mobilité, la Communauté de Communes engagera avec ses communes un schéma de déploiement de bornes électriques de recharge qui pourront être couplées d’aires de covoiturage.

La transition écologique et énergétique

La Communauté de Communes ambitionne à travers la mise en oeuvre d’un Plan « Climat Air Énergie Territorial » de devenir un « Territoire à Énergies Positives ». C’est ainsi que ses communes mettent également en place des plans de rénovation énergétique (parc d’éclairage public, réhabilitation écoresponsable de logements).

Dans un souci de préservation environnementale, une étude d’harmonisation de la tarification incitative pour la prévention et la gestion des déchets sera mise en place sur l’ensemble du territoire de la Communauté de Communes.

La cohésion sociale

La cohésion sociale est synonyme de solidarité en milieu rural. Afin de préserver ces liens de solidarité entre tous, la Communauté de Communes s’engage avec ses communes sur des volets culturels, sportifs et sociaux par la création et le renforcement des équipements culturels et sportifs. Ceci afin de contribuer au dynamisme et maintien du tissu associatif, vecteur de services et d’attractivité. Les solidarités seront également mises en oeuvre à travers les actions du Centre Intercommunal d’Action Sociale en faveur des personnes âgées et des publics fragilisés.

 

Après avoir visité l’entreprise Delouis à Champsac (son portrait dans notre prochaine édition), le président du Département et le Sous-Préfet ont visité la médiathèque de Saint-Laurent-sur Gorre, l’une des 6 du territoire qui travailleront bientôt en réseau.

Les élus accueillis par Isabelle Cabane la responsable se sont vite rendu compte que ce lieu n’avait pas pris une ride et que ses responsables faisaient tout leur possible pour le faire évoluer dans le temps. Ouverte depuis 2003, elle propose désormais plus de 17 000 documents, de nombreuses animations pour tout public et réajuste régulièrement son offre face aux évolutions des pratiques des usagers: en 2016 des jeux vidéo et des jeux de sociétés ont été rajoutés en compléments des livres, revues, CD audio et DVD déjà proposés et elle se tourne désormais vers le numérique avec l’acquisition de liseuses, de tablettes numériques et de consoles de jeux vidéo…