Vassivière : un séminaire autour d’Aldo Rossi pour les 25 ans du CIAP

Publié le 27 octobre 2016 | Actualité / Monts-et-Barrages

vassiviere-25-ans-ciap

Cet architecte qui a créé le bâtiment du Centre International d’Art et du Paysage avec Xavier Fabre. L’œuvre d’Aldo Rossi est à nouveau à l’honneur actuellement car elle entre en résonance avec une exaspération et un épuisement de l’architecture moderne face aux transformations de la ville. 

À l’occasion des 25 ans du Centre d’Art, une exposition se déroule au centre jusqu’au mois de novembre dans laquelle chacun peut découvrir la diversité d’analyse, de relecture et d’appropriation des fondements de ses travaux ainsi qu’une ré-interrogation des liens entre son œuvre bâtie, ses dessins et ses écrits.

À l’occasion de la fin de cette exposition, le centre propose un séminaire festif de réflexion autour des concepts mis en exergue dans l’œuvre de ce grand architecte. Une visite guidée par Xavier Fabre aura lieu le vendredi 4 novembre à 20 h. Une quinzaine d’interventions seront programmées autour de quatre thématiques : le rapport avec l’architecture de la ville (La Citta Analogua), le rapport de l’architecture à l’histoire (l’architecture de la mémoire), les enjeux artistiques de la pratique (Invention typologique), la question de l’autobiographie collective (Le dessin tragique). Ces quatre « Aldo Rossi Concepts » permettent de tracer autant une théorie qu’une approche pratique de la création architecturale. Ils rappellent les combats successifs contre les avatars de l’architecture actuelle qui pense la ville en objets solitaires comme indépendants les uns des autres. En France, l’œuvre de cet esthète a rencontré une résistance particulière alors qu’une part de sa réflexion porte sur l’architecture rationnelle du début du XIXe, des avancées de la géographie et de la sociologie et des philosophes de la connaissance. Plusieurs questionnements peuvent découler tels : Qu’est-ce que penser ? Qui résonne avec qui ? Qu’est-ce que construire ?

Ce séminaire sera l’occasion d’ouvrir un dialogue avec des personnes venues d’Italie, de Belgique, d’Espagne, des Pays-Bas sur les interprétations diverses d’une œuvre fructueuse. À l’image du repas que l’équipe du CIAP avait partagé avec l’artiste en 1986, le sanglier à la sauvage sera de nouveau au menu à l’occasion de ce séminaire.

L’accès au séminaire est gratuit tandis que les frais de restaurations sont à la charge des participants sur simple réservation.

Pour plus d’informations, s’adresser au centre d’art aux 05 55 69 27 27 ou à administration@ciapiledevassiviere.com.