Une exposition exceptionnelle à la Mégisserie

Publié le 13 octobre 2016 | Actualité / Ouest-Limousin

Roman Aebersold, chef des coopérations et directeur adjoint du Musée du Design de Zurich dresse un tableau noir de cette pollution qui asphyxie de plus en plus les océans et qui est en train de tuer la mer Méditerranée.

Roman Aebersold, chef des coopérations et directeur adjoint du Musée du Design de Zurich dresse un tableau noir de cette pollution qui asphyxie de plus en plus les océans et qui est en train de tuer la mer Méditerranée.

La Mégisserie présente jusqu’au 22 octobre l’exposition « La mer…destination finale ? », réalisée par le Musée du Design de Zurich sur les déchets plastiques en mers, qui s’arrête à Saint-Junien après une tournée mondiale en Suède, au Danemark, en Espagne, en Égypte, au Liban, au Maroc, à Hong-Kong et à Marseille. 

Cette exposition pédagogique et spectaculaire aborde la problématique des déchets plastiques et les dangers que représentent leurs rejets en mers. Mers qui se transforment peu à peu en une gigantesque soupe plastique avec plus de 6,4 millions de tonnes de déchets rejetés tous les ans. La plupart d’entre eux n’étant pas biodégradables dérivent des années sur les océans pour s’y rassembler en de gigantesques amoncellements appelés vortex dans l’océan pacifique.

Avec le temps, ils finissent par se décomposer en fragments de plus en plus petits, riches en substances toxiques qui finissent par se retrouver dans nos assiettes tandis qu’ils représentent une menace mortelle pour l’écosystème marin. De nombreux animaux se remplissent l’estomac de plastiques, ont une impression de satiété et meurent de faim.

Des chiffres alarmants: Une bouteille en plastique met 450 ans pour se décomposer, une canette en aluminium 200 ans, une boîte de conserve 50 ans, un sac plastique 20 ans, un mégot de cigarette de 1 à 3 ans…. Dans les mers se trouve désormais 1 kg de plastique pour 3 kg de poissons. Tout le monde participe à la pollution car les rivières transportent 80%  des déchets que l’on retrouve en mers.

L’exposition organisée en collaboration avec la communauté de communes Porte Océane du Limousin en partenariat avec le PNR Périgord Limousin, La Ressource Rit de Saint-Junien et de Limoges, L’ADEME, le syndicat d’aménagement de la Vienne et le SYDED se veut informative auprès du grand public et éducative pour les enfants qui pourront visiter l’exposition en compagnie d’animateurs et participer à de nombreux ateliers.

Ils y découvriront :  dès l’entrée, un exemple très concret de tout ce que l’Homme rejette en mer toutes les 30 secondes, divers panneaux exposant les conséquences de la pollution pour les mers, les océans, l’homme, les animaux et la présentation d’objets, de produits cosmétiques contenant du plastique et des films très instructifs…