Trois jours pour comprendre l’esclavage à Saint-Junien

Publié le 27 octobre 2016 | Une

Les partenaires des ces journées autour de la responsable de la Mission Centenaire dans le cadre de laquelle s’inscrit cette manifestation, Mari-Jo Dumasdelage.

Les partenaires des ces journées autour de la responsable de la Mission Centenaire dans le cadre de laquelle s’inscrit cette manifestation, Mari-Jo Dumasdelage.

La municipalité de Saint-Junien s’associe cette année encore avec la Libre Pensée pour présenter les «Journées Pacifistes», les 4, 5 et 6 novembre, tenues autour d’une grande exposition sur « la force noire : de l’histoire de l’esclavage à l’utilisation des troupes coloniales en 14-18».

Les Amis du Ciné Bourse et l’association limougeaude Afrique chez Vous se sont également associées à cette manifestation qui propose de découvrir une exposition multiple puisqu’elle propose 18 panneaux sur les tirailleurs africains mais aussi sur l’esclavage («Vivre libre ou mourir»), sur son évolution vers la liberté («De l’esclavage

à la Liberté» sur l’origine du Musée de Champagney, la première commune à demander, dans son cahier de doléances au roi en 1789, l’abolition de l’esclavage) et 9 panneaux de la Libre Pensée («Questions sur l’esclavage).

Pour la présidente des Amis du Ciné Bourse (ou sera projeté «Les Poilus d’ailleurs» en présence du réalisateur le 5 novembre à 20h30), «c’est important de promouvoir la

vie culturelle du cinéma et d’associer les citoyens aux propositions qui sont faites. À l’occasion de beaucoup d’initiatives on essaie de soutenir des projets qui n’entrent pas généralement dans le sujet principal».

L’association Afrique chez Vous est ravie de participer à ces journées (en proposant un concert, des contes et un buffet de spécialités africaines et antillaises à la Halle aux Grains le samedi à partir de 17h30), d’autant plus depuis que la nouvelle municipalité de Limoges ne leur laisse plus présenter leur salon de l’Afrique…

Exposition du 4 au 6 novembre de 10h30 à 12h et de 15h30 à 18h30 (10h-20h le samedi) à la Halle aux Grains. Conférence-discussion le 5 novembre à 15h.