Saint-Léonard-de-Noblat : un week-end au Moyen-Âge

Publié le 4 septembre 2014 | Actualité / Monts-et-Barrages

Les échassiers de Yalicko  et troubadours (l'ensemble Pastourel) ont déambulé tout le week-end dans Saint-Léonard.

Les échassiers de Yalicko et troubadours (l’ensemble Pastourel) ont déambulé tout le week-end dans Saint-Léonard.

En ce dernier week-end du mois d’août, les gens étaient nombreux à déambuler dans les rues de Saint-Léonard-de-Noblat, au rythme du Moyen-Âge. Le soleil étant aussi de sortie, les miaulétous et autres curieux ont alors pu se réjouir des différentes activités et animations proposées tout au long du week-end.

Les 2e Médiévales, couplées aux journées de la viande bovine, ont en effet connu une affluence bien plus importante que celle de l’an passé. Du samedi à 9 h au dimanche à 19 h, le bourg de la cité s’est retrouvée aux couleurs du Moyen-Âge. Pendant ces deux jours, des danses d’autrefois et des musiques traditionnelles ont égayé les ruelles du centre ancien. On trouvait aussi plusieurs stands d’artisans et commerçants de la région, habitués des lieux, qui ont eux aussi dû être dépaysés !

Les visiteurs avaient aussi la possibilité de se restaurer sur l’un des nombreux stands des journées de la viande bovine présents tout le week-end. Les présents ont aussi pu apprécier le défilé des Yalicko, 3 échassiers à la démarche burlesque et aux grimaces étranges. Ils ont suscité beaucoup de sourires et de regards, notamment ceux des plus petits ! Théo, 4 ans, nous confie son ambition : « quand je serais grand, je serais plus grand qu’eux ! ». Son frère, Eliott, 6 ans, deviendra peut-être un grand scientifique puisqu’il semble avoir aimé les expériences et les jeux autour de la chimie et des alchimistes proposés par l’association des amis de Gay-Lussac. « J’avais jamais fait des expériences avant et je trouve ça rigolo la chimie même si j’en ai pas beaucoup fait encore. » C’est l’ensemble Pastourel qui avait pour tâche de mettre en musique toutes ces animations.

De son côté, le Pays d’Art et d’Histoire proposait un atelier pour les enfants de 6 à 12 ans sur l’enluminure au sein de la bibliothèque. La ballade contée organisée pour l’occasion à travers la ville, a aussi permis de découvrir Saint-Léonard sous un autre jour pour de nombreuses personnes grâce aux histoires de Corinne Duchêne. Ce week-end s’est achevé dans la joie et la bonne humeur par la clôture de la fête médiévale le dimanche en fin de journée, fermant cette parenthèse moyenâgeuse de 2 jours qui a permis de mettre en lumière une partie parfois méconnue du patrimoine de la ville.