Saint-Junien : un système de traitement des boues innovant

Publié le 23 juillet 2014 | Une

traitement boues saint-junien

Le module de déshydratation a été entièrement automatisé.

Une opération exemplaire tant sur le plan technologique qu’environnemental vient d’être réalisée à la station d’épuration de la ville. Après Adis-Abeba et Bucarest, Saint-Junien bénéficie du système de déshydratation mécanique le plus performant du moment.

Le procédé mis au point par Faure Équipement, une PME Limougeaude, leader français dans ce secteur, permet de traiter les boues issues de la station d’épuration pour en faire un élément solide utilisé ensuite dans la fabrication de compost. « Nous transformons un déchet en produit utile. C’est du recyclage », commentait Jean-Pierre Deltreil, directeur général délégué de Faure Équipement lords de la réception de l’installation qui aura coûté 170 000 euros hors taxes à la commune. Âgée de près de 15 ans, la station d’épuration avait besoin d’importants travaux de maintenance. C’était notamment le cas de l’atelier de déshydratation. Il est aujourd’hui au meilleur niveau de l’innovation technologique.

La principale évolution par rapport à l’installation d’origine porte sur l’automatisation complète du procédé. Elle permet de travailler sur de longues plages horaires (jusqu’à 24 heures) sans exiger l’intervention permanente d’un agent. Un nouveau système de conditionnement mélange statiquement et en continu les boues avec les produits (chlorure ferrique, chaux) qui facilitent à la fois leur déshydratation et leur hygiénisation et alimente automatiquement la machine qui sépare par filtration le liquide du solide. Ce dernier est dans le même temps compacté en briques sèches. Le liquide est quant à lui retraité biologiquement avant son rejet dans la nature. L’atelier de déshydratation produit 1 000 tonnes de boue par an qui rejoignent une plate-forme de compostage à Saint-Paul-la-Roche en Dordogne.