Saint-Junien : les vacances sont finies…

Publié le 19 septembre 2019 | Actualité / Ouest-Limousin

Pierre Allard et les élus municipaux en pleine visite de l’école Chantemerle.

Comme chaque année, lundi matin, le maire Pierre Allard et ses adjoints faisaient le tour des classes à l’occasion de la rentrée scolaire. Il présentait des effectifs globalement stables dans les écoles de la ville avec 859 élèves inscrits.

Dans les écoles Elémentaires

On note une augmentation de 18 élèves sur l’ensemble des école élémentaires. Effectif en hausse, à l’école de Glane (+ 8 élèves) ainsi qu’à l’école de la République (+ 13 élèves).

Dans les écoles Maternelles

Cette année, on note une ne baisse des effectifs de 19 élèves sur les écoles maternelles de la ville.
L’école Cachin est principalement touchée par la baisse des effectifs (-15) : départ de 38 élèves de GS en CP contre 23 inscriptions en PS pour l’année scolaire 2019-2020 (l’école Cachin compte 4 classes contre 3 classes à Joliot-Curie maternelle et Chantemerle).

Au niveau National

La baisse des effectifs d’élèves dans les écoles maternelles et élémentaires est un problème national
À la rentrée 2019, les effectifs des écoles publiques devraient diminuer de 36 300 élèves. En 2020, cette baisse devrait s’accentuer avec 543 700 élèves de moins et s’amplifier jusqu’à la rentrée 2 023.
Beaucoup de changement au niveau de l’équipe enseignante puisque l’on compte sept nouveaux sur les 38 instituteurs.
Durant tout l’été, des travaux ont été réalisés dans les écoles. S’il ne s’agissait, pour la plupart, que de petites interventions, le chantier à l’école République était d’ampleur puisque deux classes ont été entièrement remises à neuf et une cantine a été aménagée (pour 250 000 euros). Hors cantine, les investissements depuis septembre 2018 s’élèvent à 280 000 euros.

Les enfants de République prenaient donc leur premier repas, lundi, dans leur toute nouvelle cantine qui se situe dans les anciens locaux de l’école de musique (rue La Fontaine). Elle dispose d’une salle à manger pouvant accueillir 170 écoliers en deux services, d’une zone de livraison, d’une cuisine pour recevoir, déconditionner et assembler les repas confectionnés au restaurant central, d’une zone de plonge, de vestiaires pour le personnel et des sanitaires.
Avec cet équipement, le moment du repas est beaucoup plus agréable pour les élèves. Plus la peine de se rendre à pied au restaurant central. Un progrès important en matière de sécurité et de gain de temps.
«La loi nous oblige maintenant à proposer un repas végétarien par semaine», explique le maire, «et ça commence dès demain. C’est grâce à la plateforme Agrilocal du Département que l’on peut trouver des producteurs locaux pouvant fournir suffisamment de produits pour les 1200 repas que nous servons par jour» précise Pierre Allard qui expliquait aussi lors de sa visite que les écoliers originaires des communes voisines qui sont inscrits aux écoles de Saint-Junien le font avec l’accord de leurs municipalités de résidence.