Rochechouart : un immense chantier qui va transformer la ville

Publié le 27 octobre 2016 | Actualité / Ouest-Limousin

La maison du rond-point Gambetta qui va bientôt disparaître.

La maison du rond-point Gambetta qui va bientôt disparaître.

Il y a quelques mois, la municipalité avait présenté son projet de requalification du centre-ville. À la veille du démarrage des premiers travaux, le maire de Rochechouart, Jean-Marie Rougier a tenu à faire le point sur ce projet et à évoquer deux autres dossiers importants dans la vie communale, à savoir le projet Intermarché sur la zone de la Fabrique et la sécurisation des écoles maternelle et primaire.

Les travaux en centre-ville ont pris quelques semaines de retard: en effet après les premiers sondages effectués par l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) au mois de mai, cette phase de diagnostic a permis de réaliser un certain nombre de relevés et de découvertes qui semblent intéressants en particulier dans le secteur de la place du Tilleul et de la rue Bertrand Bourdeau où il faudra peut-être poursuivre les fouilles.

En l’absence de ces conclusions, il a été décidé un nouveau planning des travaux.

Dans les semaines à venir, c’est la démolition de la maison du Rond Point Gambetta et l’enfouissement des réseaux rue Romain-Rolland et bas de l’avenue Jean-Jaurès qui sont au programme.

L’année 2017 sera rythmée suivant l’ordre prévu par les chantiers suivants: enfouissement rue du Félibrige, aménagements de la rue Victor Hugo et des trottoirs du Rond-point Gambetta, enfouissement des rues du Plantier et Thérèse Tenant, aménagement du parking à l’ancienne école maternelle, aménagement du square Marcel Pagnol, aménagement du parking du presbytère, aménagement rue Romain Rolland et bas Avenue Jean Jaurès, réhabilitation du lavoir, réfection des réseaux secteur Carnot et ruelles hypercentre, aménagement de ces dernières (Bourdeau, Prévot Lathière et Sudrat) et aménagement de la place du Tilleul, du boulevard Carnot et de la rue du Félibrige.

En 2018, les travaux suivants sont programmés: fin de l’aménagement de la place du Tilleul, du boulevard Carnot et de la rue du Félibrige et réfection des réseaux rue Tenant et du Plantier et aménagement de ces des 2 rues.

Le chantier de réfection de la Place du Château et des Allées du Château qui avait été présenté comme conditionnel est devenu définitif et sa réalisation est prévue sur les années 2018 et 2019.

Le maire de Rochechouart, Jean-Marie Rougier, entouré de ses adjointes, présente le projet.

Le maire de Rochechouart, Jean-Marie Rougier, entouré de ses adjointes, présente le projet.

Cet énorme chantier de requalification du centre-ville a été rendu possible, comme s’est plu à le souligner le maire de Rochechouart, grâce aux concours financiers dont la commune va bénéficier. Le budget prévisionnel des travaux s’élève à la somme de 2.8 millions d’euros (y compris les travaux de couverture, d’installation d’ascenseur et d’aménagement de la mairie) qui vont être subventionnés à hauteur de 70% avec le concours de l’État (Fond de soutien à l’investissement local) en particulier.

Voilà 4 ans de travaux qui s’annoncent particulièrement importants et qui devraient changer l’aspect de la cité très profondément.

Les élus municipaux ont aussi évoqué le dossier Intermarché. La société Créazone a déposé un permis de construire en décembre 2015 en vue de la construction d’une surface commerciale dans la zone de la Fabrique. Le permis de construire a été accordé le 12 juillet 2016 et il est aujourd’hui attaqué (requête en annulation déposée le 7 septembre, voir notre précédente édition). Le conseil municipal regrette cette situation et il décide à l’unanimité d’ester en justice pour défendre cette autorisation de construire accordée à Créazone.

La sécurisation des écoles maternelles et primaires de la commune est aussi à l’ordre du jour des préoccupations des élus et elle a nécessité quelques travaux supplémentaires en particulier au groupe scolaire Hubert Reeves.
Si l’on ajoute à tous ces sujets, l’acquisition de terrains situés entre le lavoir et la rue du Félibrige, un projet de viabilité du village de Biennac, les prochaines réalisations de la POL (maison médicale, Crir), les travaux au château menés par le Conseil départemental, Rochechouart vit et va vivre une belle cure de jouvence.