Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Les gendarmes à l’écoute des habitants dans les centres commerciaux

Haute-Vienne

Les gendarmes à l’écoute des habitants dans les centres commerciaux

le groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne a mis en place dans les galeries de six centres commerciaux du département (Saint-Junien, Boisseuil, Aixe-sur-Vienne et Chalus), des postes avancés.

Les gendarmes de la Haute-Vienne vont à la rencntre des habitantqs du département. Depuis le samedi 18 avril 2020, le groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne a mis en place dans les galeries de six centres commerciaux du département (Saint-Junien, Boisseuil, Aixe-sur-Vienne et Chalus), des postes avancés.
Dans un communiqué les gendarmes précisent : « Armés principalement de militaires de la gendarmerie de la réserve opérationnelle, ces postes avancés sont installés dans des locaux mis à disposition par les responsables des centres commerciaux.
Ils ont vocation, dans le contexte de crise sanitaire, de confinement et d’isolement anxiogènes, d’apporter une aide, une écoute à la population en concrétisant des facilités pour rencontrer des gendarmes en vue de leur signaler, le cas échéant, les violences intra familiales qui pourraient être subies ou constatées.
Dés lors, une prise en charge pour assurer la protection, l’accompagnement, le suivi des éventuelles victimes et le traitement judiciaire est mis en œuvre par des personnels de la gendarmerie spécifiquement formés dans le traitement de ces violences.
Au sein de chaque poste de gendarmerie avancé, un dispositif est mis en place pour assurer la confidentialité des personnes désirant s’entretenir avec les militaires.

Ce dispositif nouveau est une déclinaison concrète de L’OPERATION # REPONDRE PRESENT, mise en œuvre au plan national par la gendarmerie. Elle a pour objectif d’accroître l’offre de sécurité proposée par notre arme dans une démarche de solidarité des territoires, de confiance de la population, en vue de la rassurer et d’apaiser les angoisses nées du confinement ».

Photo : Gendarmerie de la Haute-Vienne

Plus Haute-Vienne

Haut De Page