Le Saint-Juniaud Loïc Perrouin, champion du monde de parachutisme Freestyle !

Publié le 24 janvier 2017 | Une

Après plus de 6000 sauts, le français Loïc Perrouin, né à Saint-Junien, est devenu champion du monde de parachutisme Freestyle à Chicago (USA) le 16 septembre 2016. 

C’est alors qu’il était à l’école des sous-officiers de Saint-Maixent (79), en juillet 2001, que Loïc découvrit le parachutisme. Il multiplia alors les sauts puis s’initia au Freestyle. Cette discipline devint pour lui une véritable passion. C’est aussi à cette époque qu’il rencontre Pierre Rabuel, qui allait devenir son « vidéoman » et filmer ses sauts en l’air, à côté de lui. Véritable «danse du ciel», le Freestyle est un enchaînement de figures artistiques libres et imposées issues de gymnastique et du trampoline.

Le championnat du monde se déroule en 5 manches de 45 secondes pour les figures libres et de 2 manches pour les figures imposées. Les sauts en chute libre s’effectuent à 4 000 m et les parachutistes fendent alors l’air à des vitesses comprises entre 200 et 300 km/h selon les figures.

Les images filmées par le caméraman servent de support pour le jugement qui prend en compte l’aspect esthétique et la qualité des vidéos. Les Français sont les meilleurs au monde. Lors des championnats du monde à Chicago, Loïc Perrouin était déguisé en Phénix et a enfin réussi à ravir la première place à son compatriote Yoann Aby qui le devançait depuis 2010. Afin de célébrer cette belle performance et féliciter de vive voix le nouveau champion du monde, Pierre Allard entouré de nombreux conseillers municipaux a organisé une petite manifestation en son honneur le lundi 16 janvier.

« C’est avec une véritable fierté que nous vous recevons aujourd’hui, cher Loïc. Loïc Perrouin, un Saint-Juniaud revenu des Etats-Unis, avec le titre de champion du monde de Freestyle 2016, rien que cela! Au nom de notre municipalité, je tenais à vous adresser toutes nos félicitations pour cet exploit sportif. Pour celles et ceux qui ne seraient pas initiés à cette discipline sportive, sachez qu’il s’agit d’une véritable « danse du ciel ». Le freestyle nécessite des compétences gymniques, acrobatiques, esthétiques et toniques. Il faut parvenir à se diriger et à lutter contre la puissance de l’air, afin d’exécuter une chorégraphie parfaitement maîtrisée… 

Avec son « vidéoman », Pierre Rabuel, il forme l’équipe « Solaris », dont le palmarès n’a cessé de s’étoffer : médaille de bronze au championnat d’Europe, 3 fois vice-champion d’Europe, champion d’Europe, médaille de bronze en coupe du Monde, 3 fois médaille d’Argent en coupe du Monde, vainqueur de la coupe du Monde, 3 fois vice-champion du Monde. Le conseil municipal et moi-même tenions à vous féliciter, pour votre prix de champion du monde et pour l’ensemble de votre parcours, qui vous a conduit à être inscrit sur la prestigieuse liste des sportifs de haut niveau. Mieux que des mots, je vous invite à admirer deux des sauts qui ont consacré son talent ».