Le bonheur n’est pas bien loin…

Publié le 27 novembre 2014 | Une

Rantana est éditeur avec l'association Un Trieur-exTrieur mais aussi auteur, conférencier, animateur des ateliers et psychotérapeute.

Rantana est éditeur avec l’association Un Trieur-exTrieur mais aussi auteur, conférencier, animateur des ateliers et psychotérapeute.

Après avoir écrit sur les chemins spirituels de Compostelle (2006), les lieux de guérisons (2007) ou encore sur la guérison par le rire (2012), Rantana, installé à Chéronnac, se propose cette fois de « Vivre son Rêve » dans son dernier ouvrage publié par son association Un Trieur-exTrieur.

Luc, alias Rantana, a été infirmier en instituts psychiatriques et pendant son DEA de psychologie il a commencé à découvrir diverses croyances et pratiques spirituelles avant de présenter son mémoire sur la médecine tibétaine. « À force de rencontrer des gens dans le cadre de la fac, j’ai découvert le magnétisme et mes capacités dans ce domaine ». Soignant dans l’âme, il décide se retirer à Chéronnac et de retaper une vieille ferme à Peyrassoulat pour y installer son association dans le but d’y organiser des stages, des ateliers (yoga, méditation, ressourcement) et publier ses essais.

« Je cherchais un lieu de ressourcement et d’inspiration et j’ai découvert cet endroit-là en suivant le chemin de Compostelle et il m’a déjà permis d’écrire 5 livres donc c’est bien que ça fonctionne ! « J’ai toujours eu dans l’idée d’aider les gens alors j’ai ouvert le lieu à diverses animations et rencontres ».

Quand on aborde la question de la spiritualité, la croyance et les religions suivent et le sujet peut être controversé. « Je donne juste un espace où les gens peuvent réfléchir eux-mêmes. Nous vivons dans un monde fou, qui tourne très vite, les gens vont à l’essentiel et négligent de se retrouver. Cette énergie de vie, cette lumière, c’est quelque chose de très ouvert sans limitation de religion. En psychologie on dit qu’une fois qu’on a toutes les maladies on n’a plus rien, c’est peut-être pareil pour les religions, quand on les découvre et que l’on s’ouvre à toutes et à ce qu’elles peuvent apporter de positif, il n’y a plus de problème d’incompatibilité. Le plus difficile c’est de faire comprendre aux gens qu’ils peuvent se poser, prendre le temps pour eux. Nous ne sommes pas que le corps dans lequel nous vivons mais il est tellement programmé par la société qu’il faut être plus à son écoute ».

Dans son dernier ouvrage « Vivre son Rêve », Rantana s’appuie sur 4 témoignages « pour montrer que c’est accessible à tous » au travers de la maladie et de son traitement par différentes médecines et croyances et « propose de réfléchir à ce que la méditation peut apporter » pour trouver ce qui convient exactement à la personne ».

« J’ai condensé ce que j’avais déjà abordé dans mes précédents livres « parce qu’à vouloir trop apprendre on s’égare, j’ai appris à travailler mon énergie mais quand on débute on ne peut pas. Là je donne des voix… »

Rantana, « Vivre son Rêve » (144 pages, 17 euros). Association Un Trieur-exTrieur. www.untrieur.fr.