Familles rurales : un réseau de 22 antennes

Publié le 8 juillet 2015 | Une

Lors de l'assemblée générale.

Lors de l’assemblée générale.

L’association Familles Rurales de Haute Vienne a tenu son assemblée générale samedi 6 juin à Sussac, près d’Eymoutiers.

Familles Rurales en Haute-Vienne, ce sont 22 associations locales, maillant tout le département, et regroupant 1 232 familles adhérentes, soit plus de 3 000 personnes, avec un budget 2014 de près de 265 000 euros.

Le président de la Fédération Départementale, Dominique Le Bail, a remercié toutes les personnes présentes, notamment Yann Lavaux, administrateur de la fédération nationale Familles Rurales. Pour la matinée, il a lancé un temps d’échange sur le thème « Bénévoles, projets, convivialité : Ce qui marche, où et comment ! », avec le témoignage de 4 associations locales.

Les activités de Familles Rurales et de ses bénévoles sont multiples. Cela va de la petite enfance, avec la gestion d’une microcrèche dans le nord du département, aux actions de prévention en direction des seniors (avec les réseaux de « voisineurs » effectuant des visites auprès de personnes âgées ou isolées en milieu rural), en passant par la jeunesse (soutien scolaire, cours de langue, accueil de loisirs …), la parentalité, ainsi que des actions en matière de consommation (Familles Rurales est la 3e association de défense du consommateur en France) et de développement durable (bénévoles écoréférents). Par ailleurs, Familles Rurales est aussi un organisme de formation BAFA, et a formé 187 stagiaires sur 2013-2014. Pour information, une session de perfectionnement est programmée début juillet.

Après un apéritif, et un repas type « auberge espagnole » s’est tenue l’Assemblée Générale proprement dite, au cours de laquelle a eu lieu la présentation des différents rapports (moral, d’activité et financier), ainsi que l’élection des administrateurs sortants.

À l’issue de cette réunion, Yann Lavaux a rappelé l’importance de Familles Rurales, premier mouvement familial de France, et les acquis récents du mouvement en matière de consommation (action de groupe, chèque énergie pour les dépenses de fioul et de bois). Il a précisé les actions en cours (limitation de la vente de médicaments sur internet, action de groupe contre SFR pour publicité mensongère au sujet de la 4 G).

Il a souligné enfin que «la réforme des Régions doit inciter Familles Rurales à relever plusieurs enjeux : franchir un palier en terme de structuration, mutualiser ses compétences, améliorer les réponses aux besoins des familles et de notre organisation, mieux prendre en compte les mutations du contexte.»

À noter à cette assemblée générale la présence de Monsieur Thierry Lafarge, conseiller départemental du canton d’Eymoutiers, qui a bien noté les difficultés, surtout financières de la fédération. Il a rappelé que le Conseil Départemental accompagne toujours Familles Rurales en 2015, bien que le soutien aux associations devienne de plus en plus difficile, la Haute Vienne étant un des rares départements à fournir un soutien aussi important au secteur associatif.