Eymoutiers : une nouvelle rentrée au collège

Publié le 20 septembre 2017 | Actualité / Monts-et-Barrages

Le principal, Emmanuel Semblat, et l’équipe enseignante ont accueilli les 167 élèves en ce lundi 2 septembre. Ce collège rural permet aux enfants du secteur et même, pour une certaine part d’enfants creusois, de poursuivre leur scolarité dans de bonnes conditions sachant que chaque classe ne compte qu’entre 20 et 22 élèves. Ce sont donc des conditions idéales pour travailler.

Pour le principal, l’importance de travailler les fondamentaux est cruciale. Ainsi, depuis son arrivée au collège voici quelques années, les résultats obtenus au DNB (brevet des collèges) sont en réelle augmentation grâce au patient travail mené par toute l’équipe pédagogique. Par ailleurs, la présence de nombreux enfants d’origine étrangère qu’ils soient anglophones, germanophones ou encore hébergés au CADA pelaud – centre d’accueil pour demandeurs d’asile – explique que des cours de FLE (français langue étrangère) y aient également lieu à raison de six heures par semaine. L’enseignante, Françoise Hachani, crée elle-même ses cours mais travaille en concertation avec les enseignants des disciplines afin de répondre au mieux aux attentes des enfants et de leurs professeurs. Ces enfants devraient être au nombre de 12, chiffre qui pourrait varier en fonction des arrivées au CADA.

Des interventions d’enseignants pour travailler autrement en classe

La réforme de l’enseignement de l’an passé entraîne une nouvelle organisation de l’enseignement scolaire car le Cycle III englobe le CM1, CM2 et la classe de 6e et nécessite donc des temps d’échange et de concertation entre enseignants du 1er degré et du second degré, tandis que le cycle IV comprend les trois niveaux supérieurs du collège. Ainsi, des professeurs des écoles et du collège pourront travailler conjointement auprès des enfants. Par ailleurs, cet enseignement à deux voix peut permettre aux enfants une meilleure compréhension des sujets abordés. « Ce co-enseignement sera travaillé sur le cycle 3 cette année grâce aux moyens alloués dans le cadre d’un projet innovant élaboré par M. le Principal, et sera ensuite étendu aux autres niveaux en 2018/2019 conformément à ce qui a été décidé par l’équipe enseignante en conseil pédagogique. »

Des éléments moteurs dans toutes les classes

Dans certains collèges, le choix des enfants de suivre des cours de langues anciennes dicte leur affectation dans l’une ou l’autre des classes mais ici, il n’en est pas question : « il est important que les éléments moteurs soient également répartis afin que tous les élèves soient comme tirés vers le haut. » Les emplois du temps sont donc aménagés pour que les élèves puissent suivre l’enseignement optionnel du latin en plus des matières obligatoires quelle que soit la classe où ils sont.

Un esprit sain dans un corps sain

Cette rentrée a vu naître une nouvelle classe au collège : la section sportive qui compte 12 enfants. Un des deux enseignants de sport, Yannis Lontrade, a créé un emploi du temps spécifique pour eux avec les intervenants du CKE (canoë-kayak-Eymoutiers) afin que les jeunes puissent pratiquer VTT, escalade ou encore canoë et ainsi prendre part à différentes compétitions sportives.

Quant à la natation, la piscine chauffée d’Eymoutiers n’étant pas couverte, elle ne permet pas une pratique régulière de ce sport. « Néanmoins, un stage piscine sera organisé en fin d’année scolaire pour les enfants de 6°. » Les emplois du temps des enfants seront donc modifiés. Ce stage a aussi été décidé par l’équipe afin de pallier aux difficultés des écoles primaires d’amener les enfants ajoute le principal.

Des travaux en perspective

Le gymnase devrait subir d’importants travaux dans le courant de l’année 2018. Ils permettraient de créer un espace spécifique pour les différents usages de l’EPS (éducation physique et sportive) ainsi que le rangement du matériel et un local pour les enseignants. Il pourra également être un espace supplémentaire pour la tenue de cours mais aussi recevoir les archives du collège car « Malgré que le collège ait été construit sur trois niveaux différents, la place manque cruellement. »

Un contrat de mission de service civique: le collège est à la recherche d’une personne de moins de 25 ans afin qu’elle puisse travailler avec la CPE (conseillère principale d’éducation) et encadrer les élèves pendant les temps périscolaires.