Se connecter avec nous
Abonnement 1€

De nouvelles mesures pour faire face au Covid-19

Une

De nouvelles mesures pour faire face au Covid-19

Le président de la République annonçait des mesures drastiques, lundi soir, pour faire face à l’épidémie de Covid-19. Tous les habitants sont maintenant confinés chez eux et ne peuvent sortir que munis de l’attestation de déplacement dérogatoire pour des raisons essentielles.

Lors du dépouillement du premier tour, dimanche soir à Saint-Laurent sur Gorre, on papote, on se parle à l’oreille, on se frôle dans une salle pleine… alors que le confinement devait être annoncé le lendemain. L’une des choses qui font dire à Jean-Claude Leblois qu’il aurait été plus sage de reporter ces élections.

Le président de la République annonçait des mesures drastiques, lundi soir, pour faire face à l’épidémie de Covid-19. Tous les habitants sont maintenant confinés chez eux et ne peuvent sortir que munis de l’attestation de déplacement dérogatoire pour des raisons essentielles.

Sans attendre ces annonces, dès lundi matin, une cellule de crise s’est tenue à l’Hôtel du Département. Le président du Conseil Départemental, Jean-Claude Leblois, s’interrogeait d’ailleurs sur la tenue du premier tour des élections départementale. «Le faible taux de participation au niveau national qui s’élève à 39 % comme celui relevait en Haute-Vienne de 42,73 % démontre grandeur nature qu’une majorité de Français semble penser que cela n’était pas une bonne idée d’organiser les élections municipales dans le cadre de la crise sanitaire sans précédent que connaît notre pays.

Les Français peuvent raisonnablement se poser des questions sur la cohérence de la stratégie adoptée et des messages de prévention dispensés.

Le Conseil constitutionnel lui-même indique ne pas avoir été consulté ou saisi d’un éventuel report des élections municipales ou d’une question qui lui serait liée.

L’urgence est de limiter la propagation du virus et de protéger nos concitoyens.

C’est ce que je me suis employé à faire depuis vendredi avec les services placés sous mon autorité et la cellule technique de crise que j’ai organisée. Nous avons eu plusieurs points ce week-end avec les autorités préfectorales et académiques pour permettre à chacun et, en particulier, aux personnels soignants d’exercer leurs missions.

Je continuerai demain et les jours suivants à prendre les décisions qui préservent le service public départemental mais aussi (et surtout) la santé de mes concitoyens.

Je pense également aux services d’aide à domicile ou les établissements accueillant des enfants qui vont être durement perturbés dans leur fonctionnement. Nous devons faire preuve de civisme en évitant les sorties et déplacements inutiles, en se préservant et en préservant les autres. Tout en assurant nos missions de services publics essentielles.»

Lors de la cellule de crise, un certain nombre de décisions ont été actées en lien avec le stade 3 de l’épidémie du Covid-19.

Le Département a activé le niveau 1 de son plan de continuité d’activité. Il liste les missions impératives pour la continuité du service public départemental. Les agents renvoyés chez eux seront destinataires de consignes pour télétravailler si leurs missions s’y prêtent. Les autres sont susceptibles d’être mobilisables sur d’autres missions dépendant de la collectivité. Les personnes à risque sont quant à elles autorisées à rester chez elles depuis le vendredi 13 mars.

Les structures départementales accueillant du public sont fermées depuis ce week-end (château de Châlucet, piscine de Saint-Pardoux, archives départementales de la Haute-Vienne, Espace Noriac, Chapelle de la Visitation, Musée d’art contemporain de la Haute-Vienne – Château de Rochechouart, Bibliothèque départementale de la Haute-Vienne, Centre de la mémoire d’Oradour, Chéops 87). Les manifestations programmées par le Département sont suspendues. Elles seront reprogrammées dans la mesure du possible, comme La Culture au grand jour à l’automne.

Dans les collèges, l’activité sera minimale et recentrée sur le personnel administratif et l’accueil des enfants des personnels soignant réquisitionnés pour nécessité de service. Les agents seront uniquement mobilisés sur des missions absolument prioritaires, notamment le nettoyage régulier de certains points de contacts lorsqu’il y a une présence humaine.

Concernant la voirie, les Maisons du Département (MDD) techniques sont fermées. Les agents sont confinés chez eux. Une astreinte est cependant maintenue en cas d’accident de la route, chute d’arbre etc. Concernant les MDD sociales, l’accueil libre sera fermé mais les MDD restent ouvertes sur rendez-vous pour les cas les plus urgents. Un numéro de téléphone sera communiqué pour le suivi des dossiers. Toutes les missions sociales ayant un caractère d’urgence seront traitées (PMI, ASE, PA, PH…). Les mairies ont été informées de ces modalités exceptionnelles dans la journée ou devraient l’être incessamment.

Les services de la protection de l’enfance, le Centre départemental de l’enfance et de la famille et les Maisons à caractère social restent ouvertes. Les visites dans les familles le week-end sont suspendues. La présence en continu des enfants nécessitera des renforts de personnels.

Les modalités de fonctionnement de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) font l’objet d’une vigilance particulière. Il convient en priorité de limiter les risques d’exposition au virus des personnes en situation de handicap, dont l’état de santé les rend plus fragiles et vulnérables. Il convient également d’assurer une continuité de service auprès des personnes en situation de handicap pour éviter toute situation de ruptures de droits. En conséquence, l’accueil physique à la MDPH est suspendu. Un accueil téléphonique renforcé est mis en place.

Les services comptabilité et informatique sont des missions jugées impératives. Le premier réglera les factures au fur et à mesure qu’elles se présenteront et permettra aux entreprises d’être payées. Le second permettra aux mesures de télétravail d’avoir lieu tout en assurant aux collèges une assistance à distance.

Les chantiers sur les sites du Département sont maintenus mais devraient s’arrêter au fur et à mesure des annonces de la fédération des BTP et des consignes du gouvernement.

L’accueil à l’Hôtel du Département sera encore possible mais les personnes devront signaler leur présence par téléphone afin qu’elles puissent être accueillies. Les mineurs non accompagnés seront toujours pris en charge.

«Cette crise sanitaire va profondément bouleverser nos vies et c’est dans un souci de préservation de celles-ci que nous devons nous organiser pour faire face collectivement.»

De son côté, le SYDED a décidé la fermeture exceptionnelle des déchèteries de son territoire, à compter du lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre. Par cette mesure, le syndicat entend protéger les agents et usagers de ses équipements.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le SYDED au 05.55.12.12.87 ou connectez-vous sur www.syded87.org.

Continuer La Lecture
Annonce Abonnement 1€
Vous aimerez aussi...

Plus Une

Haut De Page