Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Cussac : au Souffle Vert, tout un village à relancer

Haute-Vienne

Cussac : au Souffle Vert, tout un village à relancer

Stéphane Grenier a repris le village vacances cussacois il y a un an et demi. À peine avait-il trouvé son rythme que le confinement est venu tout stopper en plein de début de saison printanière, laissant ce «village dans le village» de 3 hectares avec bar-tabac, restaurant, 22 chambres et 14 gîtes, désert…

Stéphane Grenier a repris le village vacances cussacois il y a un an et demi. À peine avait-il trouvé son rythme que le confinement est venu tout stopper en plein de début de saison printanière, laissant ce «village dans le village» de 3 hectares avec bar-tabac, restaurant, 22 chambres et 14 gîtes, désert…
«On s’est débrouillé en soldant les congés puis on est passé au chômage partiel pour 7 employés sur les 9 que compte le Souffle Vert à l’année. Dès le mois d’avril on est en général à fond sur les groupes de randonneurs, tout comme en automne et là on a perdu trois mois ; notre premier groupe arrive le 27 juin et il ne sera que de 20 personnes alors qu’il était prévu pour 30…
On a beaucoup de retard sur les réservations estivales, les vacanciers attendent les annonces du gouvernement mais j’espère que ça va se remplir pour juillet et août parce qu’actuellement on est à seulement 40% de taux de remplissage.
Le village n’avait jamais été arrêté pendant trois mois depuis sa création alors il faut tout redémarrer. On est en attente d’une labellisation sanitaire pour laquelle on remplit un cahier des charges drastique (affichage, marquage au sol, règles de distanciation, de désinfection, disponibilité de gel hydroalcoolique…) et on avait suffisamment de place pour espacer les tables (40 places en salle et une terrasse couverte)… On doit faire des tables de dix personnes pour les groupes… C’est un peu moins convivial !

… La suite de cet article dans notre supplément spécial REBONDIR !

Plus Haute-Vienne

Haut De Page