Bussière-Galant : des petits, des grands… beaucoup de trains

Publié le 27 novembre 2014 | Une

Charlène ne perd pas une miette du passage du train.

Charlène ne perd pas une miette du passage du train.

Des passionnés de modélisme et de chemins de fer étaient au rendez-vous du 8esalon régional du modélisme ferroviaire en Limousin, organisé, par ASSTRAFER, association de traction ferroviaire et de modélisme de Bussière-Galant, les samedi 22 et dimanche 23 novembre. 

Cette association bussiéroise, créée en 1995, accueillait une quinzaine d’exposants du centre ouest, une grande majorité étant extérieure au Limousin. Les clubs limousins étaient bien présents au salon précédent. Une dizaine de circuits avaient été installés, représentant en totalité 120 m linéaire. Etaient exposés des trains jouet, des trains américains, des tramways, des trolleybus, de toute échelle, allant du train de collection des années 20 jusqu’au réseau géré par ordinateur, des machines à vapeur, des pièces allant de quelques dizaines de grammes à plus de 100 kg. On pouvait voir presque 100 ans de modélisme ferroviaire. Les réseaux étaient implantés dans des décors très élaborés, très détaillés pouvant être des reproductions de sites exacts ou des sites fictifs.

Pour Patrick Hemard, président de l’association ASSTRAFER, « notre but est de proposer toujours des réseaux inédits. C’est pourquoi cette année, une grande partie vient d’autres régions que la nôtre. Nous voulons faire découvrir des nouveautés. Nous organisons le salon tous les trois ans pour donner du temps de création aux passionnés de modélisme afin qu’ils puissent présenter de nouveaux réseaux. On essaie d’être le plus varié possible. C’est un salon qui plaît à toutes les générations. C’est toujours merveilleux de voir les yeux des enfants qui pétillent devant les trains. Il y en a même qui ne veulent pas s’en aller. C’est pourquoi, nous ne faisons pas payer jusqu’à 16 ans. Nous sommes contents car nous avons eu une bonne fréquentation durant ces deux jours. »