La pépinière d’Eymoutiers accueille Initiative Haute-Vienne

Publié le 17 juin 2014 | Actualité / Monts-et-Barrages / Une

Les partenaires bancaires pelauds avaient répondu présent à cette présentation.
L’association Initiative Haute-Vienne assure depuis le mois de décembre une permanence le 4e mercredi de chaque mois à la pépinière d’entreprise d’Eymoutiers. Le 22 janvier, son directeur, Carlos Rodriguez, avait convié les banquiers pelauds à la présentation des actions de cette plateforme d’initiative locale.  Depuis 1999, Initiative Haute-Vienne finance et accompagne les créateurs et repreneurs d’entreprises. L’association qui compte quatre plateformes en Limousin leur accorde des prêts d’honneur sans intérêts et sans garanties ainsi qu’un accompagnement qualifié. « Depuis 2007, 1 481 projets ont été financés (259 en 2012) et plus de 23 millions d’euros ont été injectés dans l’économie locale grâce à nos partenaires publics ou privés », explique l’un des quatre salariés de l’association. « Nous n’intervenons qu’à partir du financement du projet, pas pour son montage. » Si seules 9 entreprises ont été financées depuis 2002 sur le territoire Monts et Barrages (pour 71 000 euros), une « phase d’amélioration » est nécessaire ici et c’est bien pour cela qu’Initiative Haute-Vienne a créé cette permanence mensuelle qui permettra peut-être à de futurs créateurs de suivre l’exemple du seul entrepreneur aidé par l’association en 2013 et qui a créé ou maintenu 2 emplois. Ce sont ainsi 800 000 euros qui ont été engagés en Limousin en 2013 « et les banques « L’année 2012 a enregistré une augmentation de l’activité par rapport aux années précédentes passant de 101 à 113 prêts d’honneur (89 à 104 entreprises). L’association a ainsi permis la création ou le maintien de plus de 2000 emplois depuis sa création, sans tenir compte des emplois créés par la suite. » Les partenaires bancaires se sont ainsi vus présenter les différents dispositifs de l’association (Initiative, NACRE, Limousin transmission…) dans l’attente de voir de futurs créateurs ou repreneurs leur soumettre leurs dossiers.